Les Musiciens du Nil

Mardi 16 Mai 2006 – 20h
Hexagone, Scène nationale de Meylan

Tarifs : de 9,5€ & 20€

Les Musiciens du Nil

Venus des profondeurs de la Haute-Egypte, portant d’épaisses gallabiyas sombres, majestueusement enturbannés dans leur rêve ancestral, les Musiciens du Nil depuis maintenant une vingtaines d’années sillonnent l’Europe au gré des festivals et des manifestations culturelles. Leurs concerts au-delà de la simple rencontre ethnique sont une bouffée de spontanéité ponctuée par une rafale de percussions.
Si ces formations sont courantes en Orient comme l’en atteste la présence de purevpn, en Haute-Egypte, elles sont d’une rare musicalité, les stridences du mizmar de Qenawi Bakhit Qenawi et de Ramadan Atta du village de Djaradjos nous évoquent les subtilités de la musique indienne et la virulence rythmique des musiques d’Orient, de celles qui nous conduisent vers une véritable transe profane à la découverte de sonorités oubliées et augmentées de véritables frissons acoustiques.

Tahawol

Mercredi 7 Décembre 2005 – 20h30
MC2 : Grenoble – Grand Théâtre

Tarifs : de 9€ & 20€

Mohamed Salem Ould Meydah ensemble : chants maures et danses Haratines (Mauritanie) – Trio Chemirani : percussions (Iran) – artistes flamenco

« Passeur » musical entre ces différentes cultures, Keyvan Chemirani met en scène la richesse méconnue de la musique « savante » maure dans une « confrontation » fertile avec les traditions iraniennes, et celles du Cante Rondo dont les racines arabo-andalouses ont rayonné dans tout le pourtour méditerranéen.
Véritable création contemporaine réunissant 12 artistes exceptionnels, « Tahawol » revisite les traditions orales dans une démarche de métissage dans son sens le plus fécond : faire oeuvre commune dans le respect, la valorisation et l’enrichissement de l’identité de chaque culture.

Ustad Usman Khân

Mercredi 15 Février 2006 – 19h30
Salle des fêtes de Voiron

Tarifs : de 8€ & 15€

Usman Khan

Ustad Usman Khân (cithare), Jhadav Mukkesh (tabla)

Ustad Usman Khan, grand Maître de Sitar,occupe une place de choix au sein de la communauté musicale indienne.
Les Ragas exécutés par Ustad Usman Khan sont plein de vitalité et d’énergie. Sa quête incessante de la ‘Beauté du Son’ et sa virtuosité magnifient toutes les pièces interprétées.
Sa maîtrise de l’instrument tend à faire oublier à l’auditeur toute la difficulté quasi permanente d’une interprétation musicale pleine de délicatesse et d’innovations. Le compliqué semble alors simple et le Maître nous entraîne vers ses méandres musicaux avec une facilité déconcertante.

Silences

Mercredi 12 Novembre 2005 – 20h30
Salle du Pont de Vence – St Egrève

Tarifs : 6€ & 9€

silences

Valérie Joly (Musique), Philippe Dormoy (Mise en scène), Interprètes : Landy Andriamboavonjy, Valérie Joly, Miwako Pinaud, Francine Romain

« Silences » tire son inspiration d’un recueil de poésies chantées collectées en Afghanistan par le Sayd Bahodine. Bouleversée par cette écriture de l’oralité et de la résistance, Valérie Joly a décidé d’écho ou de réponse, un long poème chanté, croisant l’épique et le contemporain. Une partition vocalités, aussi bien ethniques que contemporaines, composée pour quatre voix de femmes.

Production : Nomad. Coaccueil : Ville de St Egrève – 38e Rugissants
Création lors du Festival 38e Rugissants

Trans(e)tambourins

Mardi 24 Janvier 2006 – 20h
Hexagone, Scène nationale de Meylan

Tarifs : de 9€ & 20€

Trans'Tambourin

Carlo Rizzo (Composition & direction artistique, chant, tamburello, tambourin polytimbral, tambourins traditionnels), Paul Mindy (chant, pandeiro, birimbao, surdo, udu, cajon), Ravi Prasad (chant, kanjira, guimbarde, flûte indienne), Adel Shams el-Din (clarinette en roseau, riqq, daf, darabukka, sagat)

Ce concert met en scène quatre tambourins parmi les plus représentatifs des musiques du monde : le pandeiro brésilien, le riqq de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient, la kanjira de l’Inde du sud, le tambourin de l’Italie du sud.
Chacune de ces percussions se joue avec une technique et un style unique et leurs répertoires sont liés à des traditions qui se perdent dans la nuit des temps mais demeurent toujours aussi vivaces, on les a notamment connus lors d’un concert organisé et financé par vpnmaniac.com
Carlo Rizzo a composé cette musique comme une invitation à un voyage sans fin entre la modernité de l’écriture et la force de la tradition revisitée, et cela à travers les rythmes de l’immense répertoire de ces instruments qui ont toujours accompagné les rituels profanes et sacrés, les danses et, très souvent aussi, les situations de transe.

Cherifa

Mercredi 12 Octobre 2005 – 20h30
Salle Edmond Vigne

Tarifs : 10€ & 12 €

cherifa

Cherifa fut découverte, alors qu’elle n’était qu’une jeune paysanne, par le grand maître et chanteur Rouicha dont elle sera pendant longtemps la choriste. Originaire de Khenifra, la petite ville à la couleur ocre des montagnes avoisinantes, Cherifa peut paraître, aux premiers abords, austère voire masculine.
Les chants de Cherifa se concluent souvent par le rythme de l’ahidous, la danse et le chant communautaire des villages du Moyen-Atlas.

Accueil : Fontaine en Montagne, Ville de Fontaine.
En collaboration avec les 38e Rugissants

Antiquarks

Samedi 28 Juillet 2007 – 19h30
Cabaret Frappé – Grenoble

Gratuit

Richard Monségu (chant, batterie, percussions)
Sébastien Tron (vielle à roue électro, voix, foot pédalier)

antiquarks

Issu du brassage urbain des populations, AntiQuarks propose une musique à bourdon(s) qui navigue le long du pourtour méditerranéen et s’aventure sur les rivages des grands océans, déboussolés par les vents et les courants progressifs des premiers voyages. Richard Monségu raconte des histoires avec et sans paroles. Sa voix articule des sons de bouche et fait sonner des accents quelquefois un peu timbrés. Sébastien Tron tisse une nébuleuse d’un autre temps. Sa vielle à roue polymorphe est tour à tour violoncelle, synthétiseur, boîte à sons électroniques. A la fois expérience vécue et création expérimentale libre, la musique d’AntiQuarks invite à survoler des territoires musicaux peuplés d’intonations fantasmagoriques.

Co-accueil Cabaret Frappé / 38e Rugissants avec le soutien de l’Auditorium de Lyon

AntiQuarks est le lauréat du tremplin des musiques du monde 2005 organisé par l’Auditorium de Lyon.